QUINZAINE DU FOOT 2018

DU FOOT POUR TOUS !

Mardi 27 mars, a eu lieu une rencontre entre les CM2 et les 6èmes de la section foot du Sacré-Cœur, dans le cadre de la quinzaine du foot. Laissons la parole aux acteurs de cette opération…

N. CRISTEL : « Les objectifs sont les suivants : renforcer le lien cycle 3 car ce sont nos élèves de section foot 6ème qui animent les ateliers pour les deux classes de CM2 ; faire découvrir l’activité à nos jeunes élèves ; favoriser la pratique féminine du football. Il s’agit d’une opération obligatoire (même si nous l’avions fait également l’an passé) où chaque section sportive scolaire de football, de chaque établissement, mène un projet. Elle permet de promouvoir le foot en école primaire et donc de favoriser le lien du cycle 3, qui comprend les classes de CM2 et de 6ème. Elle valorise également les élèves de 6ème en leur permettant d’être reconnus pour ce qu’ils font et d’être plus ouverts à la section, en dehors du jeu. La féminisation de la section se développe aussi beaucoup, c’est la raison pour laquelle ce projet est parrainé par le Stade de Reims dans le but de donner envie aux filles d’y accéder mais aussi, et surtout, de changer la représentation qu’elles pourraient avoir de ce sport. En effet, trois joueuses sont intervenues au cours de ces séances dont deux internationales française et italienne. Cette opération est donc imposée mais nous aimons la mener avec l’idée qu’elle dynamise notre pratique. Les séances se sont ainsi déroulées en 2h par classe de CM2 encadrées, à chaque fois, par sept élèves de la section. Durant la première heure, nous avons présenté des ateliers techniques (conduite de balle, passes, tir) et la suivante était consacrée aux tournois, qui ont un côté un peu plus ludique. Une vidéo* de 3 min sera réalisée et mis en ligne sur le site et les réseaux sociaux ! »

*Voir ci-dessous

C. HERY : « Les élèves sont dans la même tranche d’âge donc les plus grands peuvent facilement guider les plus jeunes. Ils ont le même langage, la compréhension des techniques est donc plus fluide. Du côté de nos joueurs de la section, ils apprennent à tenir des responsabilités, ce qui peut être que valorisant. Leur objectif principal est de transmettre leur savoir. Celui de la fédération concerne davantage la féminisation du football. Les équipes féminines se développent tout simplement, c’est pourquoi il est important de créer une ouverture auprès des élèves, leur montrer que le foot n’est pas uniquement masculin ! C’est pour ça qu’il est nécessaire de proposer ce sport à tout le monde et ça fonctionne plutôt bien. »

C. FRANC : « L’objectif premier portait sur la découverte de l’activité football auprès d’un public féminin, soutenue par l’intervention de joueuses du Stade de Reims mais également de la section foot. Cette opération a permis aux jeunes 6èmes de prendre des responsabilités dans une animation de séance avec l’idée de faire découvrir leur activité aux CM2. Il y a une notion de même rang qui provoque l’envie d’intégrer une option sportive scolaire et peut aider un jeune à prendre une décision, qui n’aurait pas été si évidente si l’intervention avait été entièrement menée par des adultes. »

A. GUILLAUME : « Ces rencontres sont une belle initiative qui permet un accueil des CM2 sur le site du collège et ainsi, une première approche de leur futur environnement. Les 6èmes ont su prendre leur rôle très à cœur et ont su coacher les plus jeunes avec un grand sens de la responsabilité qui leur était confiée. Les filles ont pu réaliser qu’elles pouvaient avoir leur place au sein d’une équipe de foot et après cette expérience d’une journée, certaines envisagent d’intégrer un club de foot et peut-être même la section sportive foot en 6ème. Un grand bravo aux jeunes et aux encadrants qui ont su montrer leurs talents sportifs ! »

P. BONNARD: « Le collège du Sacré-Cœur propose une section football, il est donc important que nos élèves y soient confrontés. D’autant plus que l’intervention de joueuses du Stade de Reims, aux côtés des 6èmes filles de la section, a joué un rôle majeur auprès de nos CM2 filles dans leur vision de ce sport. Leur premier reflex à l’annonce de cette séance a été « le foot, c’est un sport de garçon ! » tandis qu’à la fin, certaines d’entre elles souhaitaient déjà s’inscrire. Enfin, cette opération leur permet d’avoir un premier contact avec leurs futurs profs d’EPS. Je suis ravi de voir que même les élèves les moins sportifs ont joué le jeu ! »

Elèves de la section foot

Sacha : « J’adore le foot, c’est ma passion. J’ai envie de faire découvrir aux CM2 les techniques et leur montrer que ça ne consiste pas seulement à tirer dans un ballon, le foot c’est aussi être tous ensemble et progresser. »

Adrien : « Je dois aider les plus petits pour qu’ils réussissent mieux leurs gestes sans prendre de mauvaises habitudes. Cette fois, ce n’est pas pour moi, c’est pour eux. C’est pour leur permettre de pratiquer un sport qu’ils feront plus tard, donc pourquoi pas le football ! »

Déborah : « Il n’y a pas beaucoup de filles qui jouent au foot. Si les CM2 se prêtent au jeu et en parlent autour d’elles, il y’en aura peut-être encore plus ! Les filles se font rare car elles pensent que c’est un sport de garçon ou parce qu’il est difficile de s’imaginer jouer avec eux, ils sont trop forts ! Donc c’est bien qu’il y ait des filles dans ce genre de section, même si elles ne sont pas beaucoup, avec le temps le nombre de filles augmentera. Après, c’est bien aussi de s’entraîner avec les garçons, vu qu’ils ont un bon niveau, ça nous permet à nous aussi de nous améliorer. »

Elèves de CM2B

Lucas, Gabriel et Pierre-Louis : « Nous sommes venus pour apprendre le foot pour l’année prochaine ! Les 6èmes nous donnent des conseils et l’envie de pratiquer ce sport. Ils nous aident à mieux jouer pour qu’on puisse déjà s’améliorer. »

Juliette, Maxine et Héléna : « Nous voyions le foot comme un jeu de balle. Au final, nous ne pensions pas que c’était autant diversifié et du coup ça nous plaît ! Nous sommes contentes d’avoir pu recevoir des conseils des 6èmes. »

Léa : « Rentrer en section foot, c’est un engagement important. Il faut réfléchir car il y a des entraînements à assurer chaque semaine. Je pensais que le foot était un sport de garçon mais je me suis trompée. Même s’il y a plus de garçons que de filles qui y jouent, tout le monde peut le pratiquer ! »